Menu

Stéphane Guillon toujours "blacklisté" à France Inter

stephaneguillon

France Inter ne veut vraiment plus de Stéphane Guillon. L'humoriste, qui avait été licencié de l'antenne en 2010, a fait part de son étonnement sur Twitter du refus de la station publique de l'inviter dans ses émissions pour parler de sa pièce de théâtre "La société des loisirs". "J’aurais aimé venir parler de ma pièce sur France Inter, mais toujours interdit d’antenne…" a t-il twitté, en continuant : "3 ans que ça dure. Service public ?!!!"

France Inter reste donc sur sa décision de ne pas faire revenur Stéphane Guillon, même le temps d'une émission. Pour rappel, celui-ci avait été licencié suite à une chronique critique envers la nouvelle direction de Radio France et de France Inter, suite au licenciement de Didier Porte, qui avait placé dans son billet "J'encule Sarkozy". Stéphane Guillon a cependant rappelé que Philippe Val, patron de France Inter, avait en 1997 "sodomisé François Léotard sur l'affiche de son spectacle". Philippe Val était également présent dans le journal satirique Charlie Hebdo à l'époque.

Ces billets, Jean-Luc Hees, les avait très mal digérées, et avait qualifié Porte et Guillon de "petits tyrans" : "Je trouve que ce n'est pas très décent d'insulter la direction d'une entreprise comme Radio France, elle ne le mérite pas, c'est une maison de liberté et tous les gens qui y travaillent peuvent en témoigner". Cette affaire avait aussi entrainé le départ l'année suivante de Stéphane Bern, qui avait exprimé en direct son soutient à Didier Porte, qui faisait également partie de son émission "Le fou du roi".


A propos de l'auteur de l'article :

Hed' est blogueur sur radioscope.free.fr et sur technic2radio.fr. Passionné par le monde de la radio, il anime et réalise diverses émissions. Vous pouvez le suivre sur Radioscope et Facebook


Réseaux Sociaux