Menu

NRJ Group veut faire annuler la radio numérique

rntlogo

A quelques semaines du lancement officiel de la radio numérique à Paris, Marseille et Nice, un nouveau coup de théâtre intervient, risquant de remettre la RNT en question. En effet, les 107 radios autorisées par le CSA ont eu la surprise de découvrir dans leur courrier une lettre du Conseil d'Etat qui indique qu'NRJ Group a déposé un recours pour faire annuler toutes les autorisations de la RNT !

La demande du groupe NRJ avait été déposée le 19 juin 2013, et ce n'est pas leur première tentative ; le groupe avait déjà demandé au CSA de faire annuler les 107 autorisations, ce que le Conseil avait refusé. Les autres groupes nationaux privés qui boycottent la RNT (RTL Group, Lagardère Active, NextRadio TV) n'ont pas déposé de recours.

La nouvelle va faire grincer des dents... Le SIRTI, syndicat des radios indépendantes, qualifie ce recours d'"ahurissant", et se demande : "La France doit elle se soumettre à un groupe et s’opposer au lancement d’un nouveau paysage radiophonique, enjeu majeur pour cette industrie ?"

Moins de six mois après avoir pris la direction d'antenne de Sud Radio, Claude Hemmer a annoncé, ce matin, qu'il quittait ses fonctions. Dans un mail adressé à ses troupes, il se dit heureux d'avoir travaillé avec elles au redressement de la station, rachetée par le groupe Fiducial à l'été dernier. Cet ancien de RTL et de France Bleu aurait souhaité partir « pour des convenances personnelles ». Quelques lignes plus loin, il ajoute cependant : « la tâche est rude mais exaltante pour le peu que chacun y participe avec force détermination sans esprit clanique ». En interne, on indique que les changements qu'il appelait de ses voeux (et que le président Didier Maïsto défendait en mars) étaient « plus longs à mettre en place que prévu ».
En savoir plus sur http://www.telerama.fr/radio/sud-radio-se-retrouve-a-nouveau-sans-directeur,113103.php#djySmU2Ey5u1uQJX.99
Moins de six mois après avoir pris la direction d'antenne de Sud Radio, Claude Hemmer a annoncé, ce matin, qu'il quittait ses fonctions. Dans un mail adressé à ses troupes, il se dit heureux d'avoir travaillé avec elles au redressement de la station, rachetée par le groupe Fiducial à l'été dernier. Cet ancien de RTL et de France Bleu aurait souhaité partir « pour des convenances personnelles ». Quelques lignes plus loin, il ajoute cependant : « la tâche est rude mais exaltante pour le peu que chacun y participe avec force détermination sans esprit clanique ». En interne, on indique que les changements qu'il appelait de ses voeux (et que le président Didier Maïsto défendait en mars) étaient « plus longs à mettre en place que prévu ».
En savoir plus sur http://www.telerama.fr/radio/sud-radio-se-retrouve-a-nouveau-sans-directeur,113103.php#djySmU2Ey5u1uQJX.99
Moins de six mois après avoir pris la direction d'antenne de Sud Radio, Claude Hemmer a annoncé, ce matin, qu'il quittait ses fonctions. Dans un mail adressé à ses troupes, il se dit heureux d'avoir travaillé avec elles au redressement de la station, rachetée par le groupe Fiducial à l'été dernier. Cet ancien de RTL et de France Bleu aurait souhaité partir « pour des convenances personnelles ». Quelques lignes plus loin, il ajoute cependant : « la tâche est rude mais exaltante pour le peu que chacun y participe avec force détermination sans esprit clanique ». En interne, on indique que les changements qu'il appelait de ses voeux (et que le président Didier Maïsto défendait en mars) étaient « plus longs à mettre en place que prévu ».
En savoir plus sur http://www.telerama.fr/radio/sud-radio-se-retrouve-a-nouveau-sans-directeur,113103.php#djySmU2Ey5u1uQJX.99


A propos de l'auteur de l'article :

Hed' est responsable du site radioscope.free.fr et blogueur sur technic2radio.fr. Passionné par le monde de la radio, il anime et réalise diverses émissions. Vous pouvez le suivre sur Radioscope, Facebook et Twitter


Réseaux Sociaux