Menu

Radio Montaillou est devenue Pyrénées FM

pyreneesf

Radio Montaillou a changé de nom... Depuis ce 1er juillet, la station est devenue Pyrénées FM. Un changement logique, au vu du développement de la couverture de la radio associative qui couvrait à l'origine Montaillou et ses alentours en Ariège, et qui couvre aujourd'hui une grande partie des régions Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon, en passant par l'Andorre, avec 7 fréquences, et 60 000 auditeurs potentiels.

La nouvelle identité a été dévoilée la veille, lundi 30 juin lors d'un lancement public au centre culturel François Miterrand à Tarascon-sur-Ariège. Une nouvelle identité dont le logo n'est pas sans rappeler celui de Toulouse FM. Une ressemblance pas si anodine, puisque la nouvelle Pyrénées FM a fait appel à la société Mediameeting, qui possède Toulouse FM. Cependant, il n'est pas question d'un rachat ou de fusion ici, Radio Montaillou n'étant pas à vendre dixit Sylvain Athiel, vice-président et directeur délégué des programmes de cette dernière, et également directeur du développement de la banque de programmes A2PRL, rachetée très récemment par MediaMeeting. Le rapprochement entre les 2 radios devrait donner des partenariats commerciaux communs.

montaillou

« Ce changement de marque a un sens. Il s’agit pour cette radio ariégeoise de passer un cap, de se donner une autre dimension » explique t-il à propos du changement de nom pour Pyrénées FM, choisi donc pour mieux développer la radio et assurer son avenir. Enfin, Sylvain Athiel assure que Pyrénées FM ne changera pas du tout dans le contenu, et conservera la ligne éditoriale et la programmation musicale de Radio Montaillou, tout comme les flashs info qui resteront présents.

A noter qu'outre ce rapprochement et le rachat d'A2PRL, Mediameeting assure également depuis ce 1er juillet l'exploitation de la radio autoroutière Sanef 107.7, qui a donc rompue sa collaboration avec Radio France.

Source : ToulEco.fr

Moins de six mois après avoir pris la direction d'antenne de Sud Radio, Claude Hemmer a annoncé, ce matin, qu'il quittait ses fonctions. Dans un mail adressé à ses troupes, il se dit heureux d'avoir travaillé avec elles au redressement de la station, rachetée par le groupe Fiducial à l'été dernier. Cet ancien de RTL et de France Bleu aurait souhaité partir « pour des convenances personnelles ». Quelques lignes plus loin, il ajoute cependant : « la tâche est rude mais exaltante pour le peu que chacun y participe avec force détermination sans esprit clanique ». En interne, on indique que les changements qu'il appelait de ses voeux (et que le président Didier Maïsto défendait en mars) étaient « plus longs à mettre en place que prévu ».
En savoir plus sur http://www.telerama.fr/radio/sud-radio-se-retrouve-a-nouveau-sans-directeur,113103.php#djySmU2Ey5u1uQJX.99
Moins de six mois après avoir pris la direction d'antenne de Sud Radio, Claude Hemmer a annoncé, ce matin, qu'il quittait ses fonctions. Dans un mail adressé à ses troupes, il se dit heureux d'avoir travaillé avec elles au redressement de la station, rachetée par le groupe Fiducial à l'été dernier. Cet ancien de RTL et de France Bleu aurait souhaité partir « pour des convenances personnelles ». Quelques lignes plus loin, il ajoute cependant : « la tâche est rude mais exaltante pour le peu que chacun y participe avec force détermination sans esprit clanique ». En interne, on indique que les changements qu'il appelait de ses voeux (et que le président Didier Maïsto défendait en mars) étaient « plus longs à mettre en place que prévu ».
En savoir plus sur http://www.telerama.fr/radio/sud-radio-se-retrouve-a-nouveau-sans-directeur,113103.php#djySmU2Ey5u1uQJX.99
Moins de six mois après avoir pris la direction d'antenne de Sud Radio, Claude Hemmer a annoncé, ce matin, qu'il quittait ses fonctions. Dans un mail adressé à ses troupes, il se dit heureux d'avoir travaillé avec elles au redressement de la station, rachetée par le groupe Fiducial à l'été dernier. Cet ancien de RTL et de France Bleu aurait souhaité partir « pour des convenances personnelles ». Quelques lignes plus loin, il ajoute cependant : « la tâche est rude mais exaltante pour le peu que chacun y participe avec force détermination sans esprit clanique ». En interne, on indique que les changements qu'il appelait de ses voeux (et que le président Didier Maïsto défendait en mars) étaient « plus longs à mettre en place que prévu ».
En savoir plus sur http://www.telerama.fr/radio/sud-radio-se-retrouve-a-nouveau-sans-directeur,113103.php#djySmU2Ey5u1uQJX.99


A propos de l'auteur de l'article :

Hed' est responsable du site radioscope.free.fr et blogueur sur technic2radio.fr. Passionné par le monde de la radio, il anime et réalise diverses émissions. Vous pouvez le suivre sur Radioscope, Facebook et Twitter


Réseaux Sociaux