France Musique lance un bouquet de 7 webradios

France Musique a lancée ce jeudi sur son site web retapé récemment un nouveau bouquet de webradios. Au total, ce sont 7 flux musicaux aux thématiques plus poussées qui vont permettre d’élargir davantage la programmation de France Musique, qui poursuit le renforcement de sa présence dans le web et le numérique.

Les webradios du bouquet : « Classique Easy » destinée aux néophytes souhaitant s’initier à la musique classique avec les « tubes » du genre, « Classique Plus » qui ravira les amateurs avec des œuvres moins connues, plus pointues et en version intégrale, et d’autres flux consacrés aux concerts des orchestres de Radio France, au jazz, et à la musique contemporaine. Ocora, le label de Radio France consacré aux musiques du monde qui a publié plus d’une centaine d’albums, a aussi droit à sa webradio. La 7e, quant à elle, sera événementielle ; actuellement dédiée aux enfants pour les fêtes de fin d’année, elle devrait laisser place par la suite à une programmation spéciale Saint-Valentin, et à des festivals.

3 programmateurs s’occupent des playlists de ces webradios, qui proposeront par ailleurs entre 2 disques de très courtes interventions micros d’une dizaine de secondes, pour annoncer les morceaux. Marc Voinchet, directeur de France Musique, n’exclut pas l’idée d’en lancer de nouvelles d’ici un an, peut-être autour d’autres genres diffusés par la radio (rock, chanson, électro-accoustique etc.).

France Musique rejoint ainsi Fip en matière de webradios à Radio France. Cette dernière avait été la première de la maison ronde à lancer son bouquet de flux musicaux thématiques. France Bleu pourrait être la suivante ; cette dernière avait déjà lancée cette année des webradios événementielles hommage à des artistes (Gainsbourg, Balavoine…), et pourrait lancer des webradios, pourquoi pas autour des nouveaux talents ou encore des Chevaliers du Fiel. Mouv’ a aussi sa propre webradio, Mouv’ Xtra.

2 réflexions au sujet de “France Musique lance un bouquet de 7 webradios

  1. 3 programmateurs pour 7 webradio n’est ce pas un peu luxueux ?
    Dommage que Radio France ne montre pas l’exemple en ouvrant plutôt un multiplex sur la RNT bien moribomde en France au regard de l’Angleterre par exemple
  2. Pour les francophiles européens, le maintien de France Inter en grandes ondes aurait été bien plus utile que de créer encore 7 nouvelles « webradios » en sus des 20000(+) déjà existantes sur le net.
    Philippe ORY Liège (B).

Laisser un commentaire