Carte son broadcast

Vous utilisez quoi comme carte son pour vos applications broadcast ?

Je suis en veille permanente sur les cartes sons USB pour mes différents projets, en particulier ceux avec un Raspberry Pi, et voici mes critères :

  • Le moins possible de boutons de réglages (gain, volume, equalisation, …). La carte son est souvent branchée entre une console de mixage et un ordinateur ou un Raspberry Pi. La console dispose déjà des réglages nécessaires.
  • Juste ce qu’il faut d’entrées/sorties : bien souvent une paire d’entrées et de sorties suffisent.
  • Si possible des entrées symétriques avec un niveau “ligne” sur fiches Jack 6.35 ou XLR

Si l’on croise l’ensemble de ces critères, il ne nous reste pas beaucoup de choix. Je propose une liste des produits correspondant à mes critères. Je n’ai pas pris en compte la qualité des préamplis des cartes sons, je vous laisse vous référer aux spécifications techniques de chacune en suivant les liens vers les sites des constructeurs.

Symétrique (Balanced)

Yellowtec PUC2 : C’est l’interface audio numérique qui me semble la plus intéressante. Elle regroupe l’ensemble des critères et elle dispose également d’une entrée et d’une sortie AES/EBU.

ARX USB I/O : Simple, efficace et robuste. Juste le nécessaire.

Asymetrique (Unbalanced)

ESI U24XL : C’est très bon rapport qualité/prix. Elle dispose d’entrées/sorties au format Jack 6.35, d’un boîtier en métal robuste et d’un bonne qualité audio.

ESI MAYA44 USB+ : 4 entrées, 4 sorties sur fiches RCA. Conçu dans le même type de boîtier que l’U24XL

Entrée OU sortie en symétrique

Peavey USB-P : Seulement deux sorties mais en symétrique et en XLR. Parfait si l’on souhaite raccorder un ordinateur à une console de mixage

Autres

Behringer UCA 202 : Très accessible au niveau tarif, peu encombrante, elle permet de se lancer, par exemple, dans des projets avec un Raspberry Pi sans se ruiner

Power P-USB450 :  Ce modèle n’est plus fabriqué. On est loin de la qualité des cartes sons d’ARX ou Yellowtec, mais elle disposait d’entrées sur fiches combo (Jack TRS ou XLR) , d’un boîtier en métal et d’une simple sortie stéréo sur fiches RCA. Très accessible au niveau tarif, elle est “plug and play” et très bien reconnue sous Linux.

iConnectAUDIO2+ et ConnectAudio2/4 : Hormis son (gros) potentiomètre rotatif, elles regroupent l’ensemble des critères. Annoncées avec des entrées/sorties symétriques et un prix relativement correct, ces interfaces titillent ma curiosité. Elles sont compatibles Mac OS, Windows et Linux, de plus le mixage du signal interne peut se faire grâce à l’écran tactile.

Et vous, vous utilisez quoi comme carte son ? 

6 réflexions au sujet de “Carte son broadcast

  1. Personnellement, j’utilise tout simplement ceci : https://www.amazon.ca/gp/product/B01N905VOY/ref=oh_aui_detailpage_o00_s00?ie=UTF8&psc=1

    Et vous savez quoi? Ça fonctionne remarquablement bien. En tout cas pour l’heure, aucun problème et le son est très bon pour mes besoins.

    Difficile de dire combien de temps ça rencontrera mes besoins, mais actuellement c’est tout à fait satisfaisant. Branché avec un fil 3,5 mm mâle/mâle dans une sortie audio standard et ça fait le travail.

Laisser un commentaire