Décès de Philippe Gildas

Philippe Gildas s’est éteint à 82 ans dans la nuit de samedi à dimanche, des suites d’un cancer. Connu du grand public pour ses années Canal+ et « Nulle Part Ailleurs », qu’il présentait aux côtés de jeunes humoristes comme Les Nuls ou Antoine de Caunes, il fut aussi une grande figure de la radio au début de sa carrière.

Après des débuts de journalistes au journal « Combat » au début des années 60, puis au service d’information des armées à Paris pour son service militaire, il rejoint Radio Luxembourg en 1962 sous son vrai nom, Philippe Leprêtre. Mais à la demande du directeur Jean Bardin, étant toujours en service militaire, il doit prendre un pseudonyme pour éviter tout problème ; ce sera le nom de son premier fils, Gildas, qu’il utilisera comme nom. Son tout premier micro se fera le 1er janvier 1963 avec son premier bulletin d’information. 2 ans plus tard, il deviendra directeur de l’information de la station qui était alors en pleine mutation pour devenir RTL.

Les évènements de mai 1968 amèneront Philippe Gildas à démissionner de RTL, pour rejoindre l’ORTF, qui était elle aussi secouée par les manifestations, et rejoint la nouvelle unité d’informations dirigée par Pierre Desgraupes. Il y présentera le JT à la télévision, jusqu’en 1973 ou il s’en va pour France Inter présenter une saison la matinale info.

Une année plus tard, on le retrouvera à Europe 1, qui venait d’être reprise en main par Jean-Luc Lagardère à la demande de l’Etat, suite à l’élection de Valéry Giscard-d’Estaing. Gildas est alors nommé rédacteur en chef de la matinale en décembre 1974. Matinale qu’il présente sous forme « continue » dès 1976, de 6h30 à 9h, accompagné de Maryse, animatrice et meneuse de jeu, qu’il épousera en 1984. En parrallèle à l’information, Philippe Gildas faisait aussi dans le divertissement, en présentant en parrallèle à Europe 1 plusieurs émissions et jeux à la télévision.

L’élection de François Mitterrand en 1981 chamboule à nouveau Europe 1, avec le départ Étienne Mougeotte de la direction. Gildas souhaite démissionner par solidarité, mais Mougeotte et Lagardère cherchent à le convaincre de rester, et de prendre la direction de l’antenne, ce qu’il fera jusqu’en 1986. En parrallèle à un nouveau départ et un nouveau challenge avec Canal+, il continuera comme animateur à Europe 1 jusqu’à la fin des années 80 en présentant « Lamy public n°1 » le dimanche matin avec l’humoriste belge André Lamy.

Europe 1 lui a rendu hommage ce dimanche dans une édition spéciale de 12h30 à 13h. Canal+ fera de même ce lundi à 17h45 avec un document spécial, “Un homme formidable”, narré par Antoine de Caunes.

Laisser un commentaire