Eric Mazet contre-attaque Sud Radio

sudmazet

Suite au dérapage d’Eric Mazet le 22 août dernier sur Sud Radio, ou l’animateur a lancé le débat “DSK était-il soutenu par les juifs ?”, celui-ci a été mis à pied par la direction, pour finalement être licencié. Aujourd’hui, Eric Mazet décide de régler ses comptes avec la station.

L’Express révèle quelques points concernant cette affaire, dévoilés par l’animateur. Celui-ci précise, avec preuves à l’appui, que Sud Radio l’avait incité à lancer ce débat dans son émission “Liberté de parole”. Il y a quelques mois, la station avait fait appel au cabinet de consultant RadioFormat, pour préparer sa grille de rentrée, au moment ou elle s’apprétait à démarrer sa diffusion en FM à Paris. Denis Florent, représentant de RadioFormat, avait brieffé Eric, et lui aurait adressé plusieurs SMS au cours de l’émission qui a fait polémique : “Va sur “antisémitisme””, “Ce matin, un auditeur a dit “DSK est soutenu par les juifs”, ou encore “Sabban, Lang, JFKhan, etc : have fun”, et en fin d’émission, un SMS de félicitations à l’animateur.

Eric Mazet reconnait son erreur, qu’il considère comme “une grosse maladresse”, mais conteste les conditions dans lesquelles l’émission a été conduite. “Je savais que mon émission était limite, mais je pensais qu’après, je serai protégé par Sud Radio. J’ai été lâché par ma direction. Sud Radio m’a proposé des choses qui ne correspondent pas à mon profil, c’est une façon de me mettre au placard”

L’animateur désormais licencié de Sud Radio a saisi le conseil des Prud’hommes.

Laisser un commentaire