ITALIE : 17 radios s’unissent pour célébrer 45 ans de radio et de chanson italienne

Alors que l’Italie vit actuellement une période difficile, la radio italienne lance une opération pour célébrer 45 ans de radio, et aussi son lien avec la chanson italienne, nommé « I Love My Radio ». Une célébration qui est avant tout un signal d’unité et de cohésion, qui fait suite au succès de « La radio per l’Italia », un évènement radio diffusé le 20 mars dernier, en pleine urgence médicale.

L’idée du projet est de décréter la plus belle chanson italienne de ces 45 dernières années. Un choix qui n’est pas anodin : 1975 a été l’année qui marquait l’arrivée des radios privées dans le paysage audiovisuel italien. 45 ans plus tard, 17 radios italiennes s’unissent pour la première fois pour  célébrer la radio et la musique de leur pays : RTL 102.5, RDS, Radio DeeJay, Radio Italia, Radio 105, Radio 24, Radio Kiss Kiss, Rai Radio 2, Virgin Radio, R101, Radio Subasio, m2o, Radio Capital, Radio Monte-Carlo, Radio Freccia, Radio Zeta et Radio Norba.

45 chansons ont été sélectionnées par les directeurs artistiques de chaque radio (une pour chaque année), et sont soumises aux votes du public du 18 mai au 31 juillet sur le site ilovemyradio.it. A cela s’ajoute dix grands classiques de la musique italienne qui seront réinterprétés  dans des versions inédites par Elisa, Biagio Antonacci, Tiziano Ferro, Giorgia, ou encore Eros Ramazzotti. Un concert sera prévu fin octobre retransmis à la radio, la télévision et sur les réseaux sociaux des radios partenaires.

“I Love My Radio” est une association inédite qui a été accueillie avec beaucoup d’enthousiasme par toutes les radios, qui ont acceptées de mettre de côté leurs concurrences au service de la musique italienne que beaucoup d’entre elles défendent et mettent en valeur sur leurs antennes, et toutes espèrent que cette union démontrera la cohésion et la force des radios italiennes, en espérant offrir la meilleure bande originale des humeurs de leurs auditeurs.

Source : TV Sorrisi e Canzoni

Laisser un commentaire