L’Alliance pour la RNT veut un développement rapide de la RNT

alliancernt

La radio numérique a été lancée en juin dernier à Paris, Marseille et Nice. Si l’offre est plutôt riche, son lancement s’est fait d’une manière assez discrète, sans compter sur le fait que les grands réseaux nationaux privés et publics ont boycotté la RNT. Afin de pouvoir peser en faveur d’un déploiement rapide de la RNT au niveau national, les organisations des radios indépendantes et libres ont crée ce lundi l’Alliance pour la Radio Numérique Terrestre.

Fondé par le SIRTI (Syndicat des Radios et Télévisions Indépendantes), le SNRL (Syndicat National des Radios Libres), et World DMB (une organisation chargée de promouvoir la RNT), l’objectif de cette alliance est de coordoner leurs actions afin de convaincre le CSA, les pouvoirs publics, les industriels, les distributeurs et éditeurs d’accéler le développement de la RNT, et d’informer le grand public sur ses avantages. Il faut dire que, outre les passionés de radio et de technologie, peu de gens connaissent réellement l’existence de la radio numérique.

L’Alliance pour la RNT invite le CSA à publier “ à publier au plus vite son calendrier actualisé de déploiement de la RNT en France, et à lancer des appels aux candidatures dans plusieurs villes (…) où la bande FM n’offre aucune perspective de développement de l’offre radiophonique”. On peut penser dans ce dernier cas à Strasbourg, ou 3 nouvelles fréquences attribuées par le CSA ont été abandonnées à cause d’un risque de brouillage des radios allemandes.

L’Alliance rappelle enfin que 99 radios émettent actuellement en RNT avec des autorisations d’une durée de 20 ans, donc “pérennes”.

Laisser un commentaire