La Radio de la Mer ne peut plus diffuser Ouï FM

ouifmmer

Le Conseil d’Etat a décidé l’annulation de la syndication de programmes entre Ouï FM et La Radio de la Mer. Un rebondissement qui risque de faire beaucoup de bruit…

Rappel des faits : en 2011, la Radio de la Mer, alors propriété du groupe Contact, était en très mauvaise forme, et le groupe cherchait à la revendre. Après que le CSA lui ait refusé la reprise de Parenthèse Radio, Arthur tente sa chance auprès de La Radio de la Mer, pour espérer pouvoir développer Ouï FM dont il est propriétaire en FM hors Paris. Reprise qui fut validée par le CSA, autorisant ainsi une syndication entre les 2 radios ; après des semaines de coupures, la diffusion reprend sous le nom “La Radio de la Mer, programme Ouï FM”. La station reprend l’ensemble des émissions de la radio rock, avec un décrochage local de 9h à 13h (reprenant le flux rock de Ouï FM) et des courtes rubriques dédiées au monde de la mer.

Cette décision avait été contestée par le Syndicat des Radios Nationales (SRN) qui regroupe les radios privées nationales (RTL Group, Lagardère, NRJ…), qui avait estimé que le CSA avait commis un excès de pouvoir, et que La Radio de la Mer aurait dû rendre ses fréquences étant donné le changement de sa programmation et de son contenu. Arguments validés par le Conseil d’Etat, qui estime que le CSA “a commis une erreur manifeste d’appréciation en estimant que ces modifications ne justifiaient pas, dans les circonstances de l’espère, un retrait des autorisations dont bénéficiait cet opérateur”.

radiomer

Ouï FM perdrait ainsi 8 fréquences sur les 25 qu’elle possède. Avec La Radio de la Mer, la radio rock avait étendue sa couverture dans les littorals du Nord, de Normandie, de Bretagne et en Vendée. Nul doute qu’au sein de la radio, cette décision a rendu amer. “La légalité d’un recours au Conseil d’Etat ne rend pas l’action du SRN morale pour autant. Cette attaque des multinationales de l’audiovisuel est une honte pour le monde de la radio et le respect des auditeurs qui aiment le rock. Plutôt que de concurrencer loyalement David, Goliath le fait museler… C’est le grand retour de la censure !” a déclaré Emmanuel Rials, directeur général de Ouï FM, aux Echos.

Ouï FM annonce d’ores et déjà travailler sur un nouveau projet pour La Radio de la Mer. Pour rappel, Arthur World Radio avait également repris Nice Radio, mais la syndication de cette dernière avec Ouï FM avait été refusée par le CSA.

Source : Les Echos

Laisser un commentaire