Lancement très difficile pour la RNT

Alors que le CSA avait lancé il y a quelques mois un appel à candidatures pour lancer enfin la radio numérique, dans un premier temps à Paris, Nice et Marseille, autant dire qu’à peine lancé que la route est déja parsemée d’embûches…

A commencer déja par des abandons : Radio Classique a rendu ses fréquences en numérique, ainsi que celles prévues pour Intégrale Classique qu’elle devait y lancer. Le projet de radio pour les enfants, R2O, ne verra également pas le jour non plus au final.

Et alors que les multiplex venaient d’être attribués, certains d’entre eux ont été annulés, faute d’accords des radios sur le choix d’un opérateur pour exploiter leurs multiplexs respectifs. C’est notament le cas du Multiplex 1 de Paris, qui regroupait les radios les plus importantes du bouquet : Jazz Radio, MFM, Nova, Ouï FM, Radio FG, Radio Notre-Dame, Skyrock, Sud Radio + et TSF Jazz. La loi précise que toutes les radios d’un multiplex doivent être favorables au choix de l’opérateur. Seul Sud Radio s’y était alors opposé, rendant ainsi ce multiplex caduque, et remis à candidature prochainement par le CSA. Un choix incompréhensible pour les autres radios, comme l’expliquait RadioActu.

Enfin, à tout cela s’ajoute l’intervention d’un des opposants à la RNT : NRJ Group ! D’après Jamal Henni, journaliste à BFM Business, le groupe avait déposé il y a quelques semaines un recours gracieux au CSA, en jugeant la décision du CSA illégale à cause des incertitudes économiques et juridiques concernant la RNT, et rajoutant que les recettes seront insuffisantes pour pouvoir être rentable.

Avec tout cela, nous nous interrogeons : est-ce que la radio numérique sera vraiment lancée très prochainement ? La réponse est oui, sans aucun doute, le CSA s’étant engagé dedans. Cependant, à l’heure actuelle, aucune date de lancement n’a encore été annoncée.

Laisser un commentaire