Motion d’état d’urgence votée à Europe 1

Le tract distribué aux salariés (source : Puremédias)

En ce jour des résultats Médiamétrie pour la période novembre-décembre 2016, l’ambiance n’est pas au beau fixe à Europe 1. La station souffre d’audiences décevantes, la plaçant pour la première fois derrière RMC, bien que l’écart entre les 2 radios soit minuscule. A cela s’ajoute la colère des salariés, suite notamment aux commentaires tenus dans la matinée par le PDG de Lagardère Active, Denis Olivennes, et de Richard Lenormand, nommé récemment à la direction d’Europe 1, qui disait par ailleurs reconnaître que la grille manque totalement de cohérence, et que des décisions seront prises d’ici mars afin de reconstruire une nouvelle grille pour septembre, dans le cadre d’un plan nommé “Europe 1 2018′.

Les syndicats SNJ et CFTC ont appelé à une Assemblée Générale ce jeudi à 13 heures. Les salariés ont voté à l’unanimité une motion “d’état d’urgence” pour exprimer leur mécontentement envers leur direction et le management dont les décisions prises sans consultation et dans la précipitation provoquent une chute des audiences depuis 18 mois. Les salariés sont lassés des nombreux changements de grille que subit leur radio, et qui perturbent l’auditeur, alors que la radio est un média d’habitude. Ils exigent ainsi de leur direction le retour à un management qui respecte le savoir-faire des équipes, et d’être associés à toutes les étapes de reconquête, et la titularisation des salariés en contrats précaires (CDD, pigistes, CDDU).

Il faut dire que depuis le départ de Laurent Ruquier pour RTL, Europe 1 a eu beaucoup de mal à redresser la barre et à recruter des voix fortes. Le remplacement de Ruquier par Hanouna a été un échec, sans compter sur l’affaire du scandale Morandini, qui a été suspendu de l’antenne depuis septembre. La nouvelle grille, mise en place en septembre dernier, a d’ailleurs été refondée en janvier, avec des émissions déplacées, rallongées ou raccourcies.

Source : Le Figaro

Laisser un commentaire