RDS & données associées à l’audio sur RADIO 6

rds

Le RDS, le titrage sur le site WEB, sur internet, sur les applications mobiles, comment ça marche ?

Cela peut paraître simple, mais en fait c’est une infrastructure bien plus importante qu’il n’y parait:

Forces en présence:

Au sein de Radio 6, plusieurs studios de diffusion existent. Dans chacun des studios, plusieurs ‘machines’ sont aptes à diffuser de l’audio vers l’antenne.
Ces machines sont principalement :

  • le diffuseur principal (contient la playlist de la radio)
  • le cartouchier (player remplaçant pas moins de 16 platines CD)
  • le diffuseur publicitaire (et oui, une radio indépendante en a besoin)
  • le diffuseur de rubrique (contient les contenus diffusés ville par ville)

Ainsi, le but du jeu est de savoir quel studio est à l’antenne et dans ce studio quelle machine joue de l’audio pour aller y chercher les informations associées qui iront ensuite vers l’auditeur. Bien sur, sur le papier ça parait simple, mais c’est un exercice compliqué, d’autant que certaines informations sont ignorées, par exemple vers le site internet…

Quand une machine diffuse, elle l’indique par un code appelé “état play” qui permet de savoir si on doit tenir compte ou non des données associées qu’elle génère, chaque diffuseur génère ainsi un fichier qui contient des informations relatives au titre joué à l’antenne, sa durée, l’emplacement du fichier sur nos serveurs, et des détails purement techniques.

Chaque diffuseur est équipé d’un logiciel qui détecte ce fichier et qui traite son contenu afin de faire suivre celui-ci, ou pas, suivant son contenu, vers une machine qui récupère ainsi les données autorisées de l’ensemble des machines de la radio.

Cette machine récupère donc des informations qui ont déjà été filtrées en amont afin que des choses ne s’affichent pas inutilement comme les jingles par exemple.

Depuis cette machine, sorte de chef d’orchestre des ‘données associées’, terme définissant toutes les informations accrochées à un son joué à l’antenne, des exports sont effectués vers les différents médias, site internet, RDS pour la FM, serveur de streaming, etc …

Une fois ce travail effectué, un tri s’opère pour filtrer une troisième fois les données associées qui vont être envoyées différemment suivant les supports, et pour certains , contenir des masques durant les périodes sans musique comme la publicité ou les infos.

Les différents supports sont :

  • Le serveur de(s) streaming(s) Celui-ci reçoit l’ensemble des informations
  • Le serveur pour applications mobiles: Celui-ci reçoit les mêmes infos
  • Le site internet et les players du site: ceux-ci ne reçoivent que les titres joués en ‘région’ ils ne reçoivent pas les titres ou éléments joués en décrochage.

Concernant le site internet, il faut savoir qu’une mécanique de statistique comptabilise tous les titres joués à l’antenne en région, afin que les auditeurs puissent savoir quels titres ont été diffusés à l’antenne.

Lors de la création du site de Radio 6, il a été décidé de ne pas tenir compte des décrochages pour éviter de proposer aux internaute une interface compliquée.

La simplicité implique de masquer certaines informations pour éviter de les comptabiliser par erreur. Ainsi, vous ne verrez jamais sur le site internet dans le player, les titres joués durant un décrochage, comme par exemple, les disques utilisés pour le comblage.

Les titres joués en comblage sont envoyés vers le RDS en FM et sur les serveurs de streaming. Ils ne sont jamais envoyés vers le site internet. Ceci explique pourquoi il est possible d’entendre des disques qui n’apparaissent pas sur le site internet, ou sur l’un des players du site radio6.fr.

Par contre, ces titres de décrochages sont indiqués sur le RDS et sur les flux de streaming.

Améliorations techniques :

Le système est toujours modifié régulièrement pour améliorer son efficacité, ainsi les dernières modifications permettent de retrouver les comblages sur le RDS et sur les serveurs de streaming.

Ceux-ci avaient été ignorés depuis la mise en service du nouveau site internet de Radio 6 pour les raisons expliquées plus haut.

Si vous écoutez Radio 6 en FM vous pouvez avec le “RDS tournant” connaitre l’ensemble des titres joués à l’antenne, même si vous écoutez un titre qui est diffusé uniquement sur votre ville.

Repères et termes utilisés en radio :

  • studios de diffusion: pièce ou se trouvent les animateurs et ou sont rassemblées les éléments techniques. A noter que le gros du matériel est isolé dans une pièce appelée CDM, centre de modulation.
  • diffuseur principal: machine diffusant une liste de titres et de jingles à la suite.
  • cartouchier: machine numérique remplaçant l’équivalent de 16 platines CD.
  • diffuseur publicitaire : identique au diffuseur principal, mais diffusant les publicités uniquement.ce diffuseur est divisé en 4 départs, Dunkerque, Calais, Boulogne et Montreuil & Hesdin.
  • diffuseur de rubrique : identique au diffuseur principal, mais diffusant les rubriques et infos uniquement. ce diffuseur est divisé en 4 départs, Dunkerque, Calais, Boulogne et Montreuil & Hesdin.
  • données associées : terme regroupant les informations techniques envoyées en même temps que le son.
  • jingles : identification de la radio, Radio 6 joue un identifiant entre chaque disque dans 90% des cas.
  • RDS : Radio Data System, codage disponible en FM permettant d’envoyer des informations au récepteur.
  • masques : Phrases types, se substituant aux titres et envoyées quand il n’y a plus de musique. (exemple: votre radio sur internet: radio6.fr)
  • titres joués en région : indique qu’un titre est diffusé simultanément sur toutes nos fréquences.
  • décrochage : élément joué sur une seule fréquence.
  • comblage : élément ajouté en décrochage pour en ajuster la durée. un décrochage est toujours spécifique à une ville, par contre sa durée doit être identique aux décrochages des autres villes.
  • flux de streaming : Expression désignant l’écoute de la radio sur internet. Radio 6 diffuse sur 5 flux différents, Dunkerque, Calais, Boulogne, Montreuil et Hesdin.
  • RDS tournant : c’est la partie du RDS qui permet de faire défiler les informations sur l’afficheur des autoradios.
  • Au sujet du RDS : Le RDS a d’autres fonctions comme le bascullement automatique d’une fréquence à une autre, ou l’identification par un code appelé le “pi”, code unique pour chaque radio et composé d’une lettre et de 3 chiffres.

Eclairage:

Pourquoi le choix du RDS tournant …
Lors de la création de la norme RDS, il a été décidé d’implémenter des canaux différents pour canaliser les informations envoyées au récepteur, qu’il soit un autoradio ou un tuner de salon.

Ainsi, au début du RDS, il était prévu que seul le nom de la radio soit diffusé sur l’afficheur. Beaucoup de radios aujourd’hui indiquent encore le nom de la station et rien d’autre. (fonction appelée PS)

Un autre canal appelé RT pour radiotext devait être utilisé pour envoyer des informations plus longues comme le slogan de la radio.

Deux choses ont changé cette vision du RDS à l’ancienne et la façon de l’utiliser, l’arrivée de l’informatique dans les radios, et la généralisation des nouvelles technologies de mise en réseau, comme l’ADSL, le numéris, les faisceaux ethernet, c’est à dire des technologies pouvant transporter des information en temps réel vers le codeur RDS.

En effet, le codeur RDS est généralement situé au pied de l’émetteur et au début de son utilisation, l’appareil était programmé dans les locaux de la radio puis transporté vers l’émetteur, ne recevant donc aucune information nouvelle après sa mise en service.

Les 1ers modèles RDS Français se programmaient avec un minitel !

Avec l’arrivée des moyens de communication, le RDS petit à petit est devenu une machine capable de recevoir des informations en temps réel et de les relayer vers les récepteurs FM. Seulement voilà, soit les auditeurs ne connaissent pas le fonctionnement du RDS dans leur voiture ou leur salon, soit en voiture, l’autoradio n’a pas la fonction RT, empêchant les informations d’arriver jusqu’à l’auditeur.

C’est ainsi que petit à petit, les développeurs sous la pression des clients, ont implémenté une nouvelle fonction, permettant de lier la fonction RT et la fonction PS, l’idée étant de prendre des information longues, jusqu’à 64 carractères, et de les faire défiler sur la fonction PS (8 carractères).

Le “PS tournant” était né.

Cette fonction aujourd’hui est toujours toléré ou sous expérimentation, mais n’est pas officiellement autorisée.

Radio 6 diffuse donc un PS tournant, celui qui est vu nativement sans toucher à quoi que ce soit, et un RT qui reprend le slogan de la radio. Vous pouvez voir ce texte si vous appuyez sur le bouton RT de votre tuner de salon.
(ou si vous activez la fonction, cela dépend du tuner)

Dernière fonction peu connue du RDS, le TA pour traffic announcement. Cette fonction permet d’augmenter le volume de votre radio dès lors que le récepteur envoie reçoit un code envoyé par la station de radio. Elle affiche aussi un message écrit “information routière” et va jusqu’ à faire biper l’autoradio. Elle peut aussi si vous écoutez un CD, le couper, faire repasser l’autoradio en FM et remettre le CD à la fin de la séquence dite de TA.

Merci à Nicky de Radio 6 pour l’article.

Laisser un commentaire