RUSSIE : Radio Svoboda contrainte de cesser ses programmes en hertzien

radio-svoboda

A partir du 10 octobre prochain, Radio Svoboda n’aura plus le droit d’émettre. Cette radio russe d’opposition, financée par les Etats-Unis, diffuse en ondes moyennes à Moscou sur le 1044 kHz. Ses programmes continueront tout de même, mais uniquement sur internet.

Cette interdiction d’émettre fait suite à une nouvelle loi qui interdit depuis quelques mois aux radios et télé hertziennes russes d’être financées par des investisseurs étrangers. D’autres radios ont déja été touchées par cette loi, notamment la radio musicale Europa Plus, dont le groupe français Lagardère s’est désengagé.

Cet arrêt sur les ondes de Radio Svoboda a été annoncé vendredi, et provoque une vague de licenciements. “Plus de la moitié du personnel a été licencié, peut-être 70%. On nous a annoncé la nouvelle ce matin, nous avons jusqu’à demain pour prendre nos affaires et partir” explique Marina Timacheva, une des journalistes touchées par ce licenciement. Le bureau de Moscou de Radio Svoboda comptait une soixantaine de salariés. “Un certain nombre de nos collaborateurs n’étaient pas capables de participer à notre nouveau projet multimédia ou ne le souhaitaient pas.” selon Elena Gloucheva, chef du bureau de Moscou de la station, sans pour autant préciser le nombre de journalistes et techniciens licenciés.

Radio Svoboda (trad. : Radio Liberté) est une radio d’opposition qui a connu un immense succès a l’époque de l’URSS, ou, malgré un brouillage permanent, ses émissions étaient écoutées par les Soviétiques en cachette pour s’informer autrement que par les médias officiels. Le 12 septembre dernier, Radio Svoboda avait reçu 2 membres du groupe punk féministe Pussy Riot, qui avaient annoncé à l’antenne lancer une nouvelle action à scandale.

Laisser un commentaire