USA : Disney va mettre un terme à Radio Disney

La société Walt Disney Co. a décidé de mettre un terme à Radio Disney après 24 ans de diffusion. Il s’agit d’une radio musicale américaine pour les enfants et la famille, et parmi les quelques réseaux radio des États-Unis. La fermeture devrait être programmée pour le 1er trimestre 2021.

Une décision qui fait suite à la crise que travers le monde du spectacle suite au Covid-19, incluant le géant Disney qui procède à une vaste restructuration de ses activités et à des coupes pour prioriser le streaming et sa plateforme Disney+ ; fermeture de ses chaînes TV (Disney XD et Disney Cinéma ont cessé d’émettre cette année en France, Disney Channel et toutes ses déclinaisons TV ont fermé au Royaume-Uni…), abandon de la distribution du film Mulan au cinéma, vague de licenciements… Les activités radio du groupe n’auront donc pas échappé non plus aux plans d’économies du groupe.

L’argument de l’évolution des écoutes du jeune public, plus tourné vers le streaming et les playlists personnalisées, a aussi été évoqué, ainsi que la crise sanitaire qui continue d’affecter les évènements musicaux.

Radio Disney, depuis sa création en novembre 1996, avait contribué au lancement de la carrière de plusieurs pop-stars comme Miley Cyrus, Selena Gomez ou Demi Lovato. Elle avait démarrée avec une première fréquence AM à Los Angeles (via KDIS-AM), et développé rapidement tout un réseau à travers les États-Unis sur ondes moyennes en rassemblant une cinquantaine de stations. Radio Disney a eu au cours de son existence des déclinaisons dans le monde, notamment au Royaume-Uni, au Japon et en Amérique Latine.

Dans les années 2010, Disney avait procédé à une revente progressive de l’ensemble des stations AM, pour se concentrer sur une seule radio diffusée sur le web et par satellite via SiriusXM. En 2015, une déclinaison a été lancée, Radio Disney Country, qui émet notamment à Los Angeles. Cette dernière est aussi concernée par la fermeture.

La fermeture de Radio Disney est prévue pour le 1er trimestre 2021, et entraînera le licenciement de 36 salariés à temps plein et à temps partiel.

Laisser un commentaire