USA : La télé et la radio publique menacées par Donald Trump

A peine a t-il pris ses fonctions à la Maison Blanche que Donald Trump a déjà signé bon nombre de décrets lors de sa première semaine en tant que président des Etats-Unis. Parmi elles, comme le rapporte Télérama, une très lourde coupe budgétaire qui supprimerait les aides publiques dans le secteur des Aides et des Sciences humaines, soit 445,5 millions de dollars. Sachant que la moitié de cette somme est reversée à l’audiovisuel public, ce dernier voit ainsi son avenir menacé. Cette information a été confiée au journal “The Hill” par une source anonyme de l’équipe de transition de Donald Trump. Le président aurait aussi pour projet de privatiser l’organisme qui finance les télés et radios publiques américaines.
PBS, la télévision publique, est reconnue pour la qualité de ses programmes, tout comme la NPR (National Public Radio), qui propose de nombreux programmes culturels, d’informations et d’affaires publiques, qui sont pour la plupart distribuées en syndication sur de nombreuses radios publiques américaines. Ces médias font office aux Etats-Unis d’alternatives, dans un pays ou les médias privés sont rois, avec télé-réalité trash, sensationnalisme, et formats musicaux très commerciaux et populaires.

On ne sait pas si Donald Trump a classé NPR et PBS dans la catégorie des chaînes de “fake news”, le président ayant déjà refusé de répondre à des journalistes de CNN ou de la BBC pour cette raison, en leur préférant la conservatrice Fox News. Ce qui est sur, c’est que l’audiovisuel public n’en est pas à sa première restriction budgétaire ; Télérama rapelle que le sujet était déjà d’actualité du temps ou Ronald Regan occupait la Maison Blanche, avant d’être finalement abandonné.

Laisser un commentaire