La matinale de Radio Classique en simultané sur Paris Première

rclassique-parispremiere

Radio Classique diffusera sa matinale à la télé. A partir du 7 mars, celle-ci sera diffusée en images de 8h10 à 9h sur Paris Première. Consacrée à l’information, cette tranche est présentée par Guillaume Durand depuis septembre 2008. Guillaume Durand qui est d’ailleurs passé aussi par Paris Première en présentant « Rive droite » à la saison 2011-12.

Ainsi, on pourra retrouver à la télé les divers rendez-vous de la matinale : « Les coulisses du pouvoir » de Guillaume Tabard, la revue de presse de Renaud Blanc, le grand débat de 8h40, « Accords/Désaccords », qui confronte divers experts et journalistes (Luc Ferry, Philippe Tesson, Eric Fottorino, Bruno Roger-Petit…), sans oublier l’invité politique de Guillaume Durand, qui était jusque là diffusé en simultané à la télé sur LCI depuis 2013, et auparavant sur Public Sénat (qui diffuse désormais une émission de Sud Radio)

Ce changement de partenariat coïncide avec l’arrivée prochaine de LCI sur la TNT gratuite, la chaîne info de TF1 préférant recevoir les politiques dans ses plateaux pour mieux faire face à ses concurrentes, notamment l’invité politique de Jean-Jacques Bourdin retransmis sur RMC et BFM TV. Ce nouveau partenariat réjouit Nicolas de Tavernost, président du Groupe M6 dont fait partie Paris Première, et Étienne Mougeotte, directeur de Radio Classique ; « Je me réjouis de cette association. Paris Première est une chaîne degrande qualité, avec une liberté de ton et de pensée qui nous plaît à Radio Classique. Guillaume [Durand]incarne tout-à-fait cet esprit » explique ce dernier.

Pour Nicolas de Tavernost, la matinale de Radio Classique viendra renforcer la présence de débats politiques dans la grille de Paris Première, qui s’y était essayé en 2011 avec « Zemmour & Naulleau », devenu un des programmes phares de la chaîne, qui a renouvelé l’expérience avec l’arrivée de Natacha Polony dans une nouvelle émission de débats, « Polonium ». En renforçant ainsi la grille à un an et quelques mois des présidentielles, il espère pouvoir obtenir du CSA l’accord de faire passer Paris Première sur la TNT gratuite.

Laisser un commentaire