Décès de Dominique Baudis, ex-président du CSA

baudis

Triste nouvelle pour le monde de l’audiovisuel. Dominique Baudis est décédé ce jeudi matin à l’âge de 66 ans des suites d’une longue maladie.

Ancien journaliste (sur TF1 puis FR3) et député, il fut surtout connu pour son travail au sein du CSA dont il était le président de 2001 à 2007. Durant ses années de présidence, on notera parmi ses grands travaux la préparation de l’arrivée de la TNT en France (lancée en mars 2005), sa volonté d’enrichir le paysage audiovisuel français en ouvrant la porte à de nouveaux acteurs et de groupes indépendants.

Coté radio, il avait lancé le chantier de la radio numérique, non pas sans embûches, puisqu’il n’a pu réussir à la lancer avant la fin de son mandat. Il avait souhaité également relancer les ondes moyennes en 2002, en autorisant de nouveaux entrants à lancer de nouvelles radios, mais le projet a eu beaucoup de mal à perdurer. Dominique Baudis avait aussi lancé à partir de 2006 le “Plan FM”, qui consistait à réorganiser l’ensemble des fréquences FM à l’échelle nationale, région par région, offrant ainsi de nouvelles fréquences aussi bien aux réseaux nationaux qu’aux radios indépendantes et locales.

Après le CSA, il devient en octobre 2010 président de l’Institut du Monde Arave, puis de l’Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité. Il était ensuite nommé Défenseur des Droits le 22 juin 2011 par Nicolas Sarkozy, alors Président de la République.

Son décès a suscité de nombreuses réactions dans le milieu : le CSA et son actuel président, Olivier Schrameck, NRJ Group, NextRadio TV, ou encore France Télévisions, ont fait part de leur tristesse et lui ont rendu hommage. Le SIRTI a fait de même, et aura une nouvelle pensée lors du lancement prochain de la RNT à Paris, Marseille et Nice.

Laisser un commentaire