Décès de Jacques Ourévitch, ancienne voix d’Europe 1

L’histoire d’Europe 1 perd une autre de ses grandes voix. Jacques Ourévitch nous a quitté à 85 ans. Une mort qui n’a pas de lien avec le Covid-19.

Jacques Ourévitch était parmi les premières voix dans la grille de celle qu’on appelait alors « Europe N°1 », et ce dès sa création, en janvier 1955, ou il officiera durant 30 ans. Il fût d’abord réalisateur et opérateur de prise du son. Dès 1960, il devient grand reporter et correspondant de guerre. Il interviewa John-Fitzgerald Kennedy et accompagne de nombreux dirigeants dans leurs déplacements dans le monde, notamment le Général de Gaulle. Il assista également au procès de Jack Ruby à Dallas qu’il a couvert pour des télés françaises et américaines, et enquêta sur l’assassinat de Kennedy.

En 1967, il devient animateur sur Europe 1, notamment des émissions « Album féminin » chaque après-midi à la fin des années 60, et de « 5, 6, 7 » entre 1972 et 1975 dans laquelle il recevait des vedettes du show-biz. Entre 1973 et 1984, il devient directeur des programmes de la station puis conseiller du président.

En parallèle à Europe 1, Jacques Ourévitch était aussi présentateur du JT de la deuxième chaîne de l’ORTF en 1969, créateur d’une société de presse et de « La lettre de la Presse » en 1977, destinée aux politiques et chefs d’entreprises, et d’autres magazines.

Jacques Ourévitch a pris sa retraite en 1995, et participait par la suite à plusieurs activités bénévoles et associatives. Il avait été également Commandeur de l’Ordre National du Mérite et Officiel de la Légion d’Honneur.

1 réflexion au sujet de « Décès de Jacques Ourévitch, ancienne voix d’Europe 1 »

  1. une epoque revolue ou leshommes politiques les vedettes ne se preennaient pas serieux il y a du bon autres epoques autres facons de faire sobn metier maintenant tout le mone est formate
    Répondre

Laisser un commentaire