GABON : Africa N°1 en grève illimitée

african1

Africa N°1 traverse une période très difficile. Le personnel de la station panafricaine, basée à Libreville, est en grève illimitée depuis le 18 décembre dernier, ne supportant plus la mauvaise gestion de la radio, en redressement judiciaire depuis 2011 après une privatisation qui n’a jamais abouti.

Les 54 salariés et 19 employés se plaignent de ne pas avoir touché 5 mois de salaires, ni des arriérés. De plus, les factures d’eau et d’électricité s’accumulent au fil des mois, tout comme les impôts et les taxes, ainsi que les cotisations à la CNSS (Caisse Nationale de Sécurité Sociale), dont le versement a été réclamé par les salariés. Roger Valère Moussadji, administrateur juridique d’Africa N°1, aurait été interpellé et placé en garde à vue pour “abus de confiance aggravé”. Il doit justifier l’utilisation de 800 francs CFA qui ont été mis à disposition de la radio quelques temps avant le début de la Coupe d’Afrique des Nations.

Le personnel a reçu la garantie du gouvernement du Gabon du règlement de leurs salaires prochainement. Pour l’heure, 80% des programmes d’Africa N°1 sont suspendus. De la musique est diffusée à la place, entrecoupé d’un communiqué sur la grève. Les bulletins d’informations continuent d’être cependant diffusés.

Quand à l’antenne française d’Africa N°1, celle-ci continue de diffuser ses programmes normalement depuis Paris, la société exploitant l’antenne française (Africa Média SA) étant totalement distincte d’Africa N°1 SA à Libreville. Le personnel d’Africa n°1 en France n’est pas en grève. Il va de soi que journalistes, animateurs, commerciaux, personnels techniques et administratifs sont solidaires de leurs collègues de Libreville et sont, tout comme eux et la Direction d’Africa n°1 en France, désireux de voir ce conflit se régler au plus vite”, a déclaré Dominique Guihot, PDG d’Africa N°1 France.

Laisser un commentaire