Une idée des futures radios de la RNT lilloise ?

Alors que le CSA a lancé des appels à candidature pour développer la RNT à Lille, Strasbourg et Lyon, certaines radios ont déjà fait part de leur volonté de participer à cette nouvelle aventure technologique !

A Lille, de nouveaux projets devraient ainsi voir le jour. Parmi eux, Playloud, une nouvelle radio associative créée en 2014, spécialisée dans les musiques indépendantes européennes, et éléctroniques. La station compte déjà 6 heures quotidiens de programmes animés, ponctuées d’infos pratiques et culturelles sur les évènements à ne pas rater dans l’Eurozone, avec une heure quotidienne ouverte aux artistes locaux et internationaux. Playloud, de par une vocation internationale, compte intégrer sur son antenne quelques interventions en anglais et néerlandais (à 10% de l’antenne). Son but est avant tout de mettre en avant la métropole Lilloise et son côté pluriculturel, multilingue et cosmopolite. En attendant, Playloud diffuse sur le web sur www.playloud.fr

La RNT lilloise pourrait aussi compter sur la présence du groupe Secom de Bruno Lecluse, qui, en plus de candidater pour Metropolys, compte développer ses marques en radio : une déclinaison de Metropolys plus orientée rap/r’n’b avec « Metropolys Urban », Grand Lille Radio, une radio locale tout info calquée sur sa soeur Grand Lille TV, ainsi que Melody Radio, oreintée musique vintage des années 60 à nos jours, à l’instar de son équivalent télé diffusé sur le satellite et l’ADSL, et qui candidate aussi sur les autres villes, pour espérer un développement national.

La radio dance-électro lilloise Galaxie a également déposé une candidature pour la RNT. Flam FM, webradio associative basé dans le sud de la France à Valras et à la programmation 100% nouvelle scène française, poursuit son espoir d’obtenir une autorisation et à déposée des demandes à Lille, mais aussi Lyon et Strasbourg.

Enfin, pour ces 3 zones, Zéro Six, nouvelle radio locale basée à Nice ou elle diffuse déjà en RNT, à déposé des candidatures, et semble donc également vouloir un développement national. Ado et Latina du groupe 1981 ont fait de même, ainsi que Radio Classique (sauf à Lille). Néo, la radio associative des nouveaux talents, compte également se développer et espère obtenir une place à Lille et Lyon.

Une réflexion au sujet de « Une idée des futures radios de la RNT lilloise ? »

Laisser un commentaire