[Interview] Valère Correard – réseau RAJE

Suite à l’annonce du CSA sur son engagement à vouloir lancer la Radio Numérique Terrestre avant fin 2012, technic2radio a souhaité s’entretenir avec Valère Correard ( directeur de RAJE ) sur sa position vis-à-vis de la RNT et de ses projets.

Pouvez-vous nous présenter Raje et nous faire un bref historique.

Le Réseau RAJE est un acteur majeur dans le secteur de la Radio associative en France. Structurant le groupe RAJE, le Réseau intervient dans les secteurs clé de l’activité des opérateurs qu’il fédère.
Gestion, programmation, communication, publicité, technique, développement sont autant de thématiques d’intervention permettant aux radios membres d’atteindre un niveau d’impact et de production satisfaisant.
En effet, en mettant en œuvre une méthodologie inspirée des modèles d’entreprises sociales contemporains basés sur l’efficacité économique et l’utilité sociale, le Réseau RAJE a créé un socle d’expertises fondé sur le principe de la mutualisation de moyens et des ressources.

Dans ce cadre novateur, la radio associative peut se retrouver en capacité de produire des impacts médiatiques, sociaux et sociétaux à un niveau ambitieux.

A ce jour, le Réseau RAJE est présent sur plusieurs agglomérations de taille importante (Paris, Strasbourg, Marseille, Nîmes, Avignon) et couvre un bassin de 3,5 millions de personnes avec son offre radiophonique.

Les thématiques de production (environnement, santé, sort, économie, politique, culture, société..) déclinées en formats courts sont nombreuses, et les cadres d’intervention (insertion professionnelle, formation, action culturelle..) pluriels alors que le format RAJE fédère chaque année d’avantage d’auditeurs.

L’implantation locale est également une spécificité du modèle RAJE qui a inscrit dans son ADN la notion de proximité. Ainsi, chaque agglomération concernée par une implantation du réseau RAJE est un terrain d’intervention et de création d’activités territoriales afin que chaque porteur de projet, chaque éditeur de programmes, chaque partenaire et acteur du projet trouve sa place dans une dynamique locale au sein d’un Réseau à vocation nationale.

Entreprises sociales, radios responsables et citoyennes, les acteurs du Réseau RAJE agissent au quotidien dans le cadre d’un grand projet radiophonique associatif novateur et inédit, L’Esprit Libre !

En novembre 2011, vous étiez à l’initiative du lancement de la RNT à Marseille. Pourquoi avoir prit cette initiative ?

Il était devenu urgent de ne pas attendre! Alors que nombre d’opérateurs ou porteurs de projets ont été présélectionnés en 2009 dans le cadre des appels à candidature, dont RAJE à Marseille, le dossier piétine pour les raisons que chacun connaît aujourd’hui allant jusqu’à remettre en cause certains projets au détriment du média Radio et des auditeurs dont on parle finalement assez peu dans ce dossier..

L’idée était de s’inscrire dans la dynamique des démonstrations en cours à Nantes ou Lyon dans la 2ème ville de France pour montrer tous les avantages de la RNT et en particulier la diversité de l’offre radiophonique.

A l’inverse du GRAM à Nantes qui a choisi l’auto-diffusion pour la RNT, vous vous êtes tourné vers TDF. Qu’est-ce qui a motivé ce choix ?

Nous avons toujours eu une position claire à ce sujet : chacun son métier. Si nous n’excluons pas le principe d’une gestion indépendante de la diffusion sur le principe, nous constatons qu’avec le temps, le risque s’accroit de rencontrer des problématiques techniques qui nous échappent ou mobilisent trop nos ressources. D’autant plus qu’au delà de nous êtres “tournés” vers TDF, c’est un partenariat très dense pour lequel nous avons opté en permettant à cet opérateur technique d’éprouver un protocole de diffusion innovant.

Le 13 mars, le CSA a annoncé qu’il allait signer les conventions des stations qui avaient obtenu une fréquence au printemps 2009 pour la RNT. Comment avez-vous accueillit la nouvelle ? Quels sont vos projet suite à cette annonce ?

J’ai lu qu’il était prévu une signature des conventions, par contre, à ma connaissance, le CSA ne l’a pas annoncé “officiellement”, et compte tenu de l’historique du dossier, ce n’est pas un détail! Nous avons lu et entendu beaucoup de choses sur ce dossier passionnant et passionné. Nous restons donc prudents mais plus que jamais enthousiastes. Si le Conseil confirme la délivrance des conventions, notre projet sera on ne peut plus élémentaire: diffuser nos programmes de manière pérenne et poursuivre notre implantation (nous avons une équipe en place depuis 2007 sur Marseille). S’il s’agit d’évoquer la question du lancement d’appels à candidature sur les grandes agglomérations françaises, la réponse est claire: le Réseau RAJE est désormais en capacité de positionner des porteurs de projet crédible à l’échelle nationale.

Pouvez-vous nous parler de votre dispositif inédit d’accompagnement et de soutien aux Radios associatives en France ? de quoi s’agit-il ? qui peut en bénéficier ?

Toute radio A qui adhère à nos valeurs et nos cadres d’intervention en intégrant le Réseau de manière fortement intégrée ou dans un cadre partenarial plus classique. Toute radio A qui souhaite changer d’échelle, corriger une situation ou trouver des solutions notamment financières. Tout porteur d’un projet de radio A. Cela est envisageable grâce à une nouvelle dynamique au sein de laquelle s’inscrit RAJE: le groupe SOS auquel est affilié le Réseau depuis la semaine dernière.

En rejoignant le Groupe SOS, le Réseau RAJE se donne les moyens de ses ambitions.
Devenir un Réseau national de radios associatives!

En s’appuyant sur la force et l’expertise du Groupe SOS, le média RAJE va créer les conditions stratégiques, structurelles et opérationnelles de mise en œuvre et de rayonnement  d’un nouveau modèle de média associatif efficace et utile, dans le développement radio, la production radio et la formation radio.
Dans le même temps, le Réseau RAJE met en place un dispositif inédit de soutien stratégique et opérationnel à destination des radios associatives.

Fondé sur une expertise dans le domaine des médias en général et de la radio en particulier, le Réseau RAJE est présent sur plusieurs agglomérations de taille importante (Paris, Strasbourg, Marseille, Nîmes, Avignon) et couvre un bassin de 3,5 millions de personnes avec son offre radiophonique (Avignon, Nîmes, Aix-Marseille). L’objectif actuel est de conforter une offre de contenus radio et web à la fois dynamique, citoyenne et novatrice, en phase avec les nouvelles technologies numériques (RNT,…), à l’échelle locale et nationale.

Le groupe SOS en chiffres :

  • 10 000 salariés
  • 280 établissements répartis dans 17 Régions
  • 28 ans d’existence
  • 30 pays
  • 560 millions d’euros de budget

Lien vers le site de RAJE : http://www.raje.fr/

Lien vers le site du groupe SOS : http://www.groupe-sos.org/

Laisser un commentaire