Plus FM (Loir-et-Cher) va devenir Sweet FM

Plus fm Sweet Fm

La saison radio va se terminer avec une nouvelle syndication, cette fois-ci dans le Centre, et plus exactement dans le Loir-et-Cher. Plus FM, radio du département, va totalement changer dès le 3 juillet pour reprendre les programmes de Sweet FM, qui va ainsi pouvoir renforcer sa présence dans la région, ou elle disposait déjà de 2 fréquences (La Loupe et Nogent-le-Rotrou) sur les 12 qu’elle possède au total, dans les Pays de la Loire jusqu’aux portes de la Normandie. Plus FM émet sur 6 fréquences. Ce changement a été récemment validé par le CSA.

La station était la propriété du groupe Humanis depuis 1991, et avait beaucoup évoluée en l’espace de 26 ans. Aujourd’hui, face à un marché publicitaire de plus en plus concurrentiel et une concentration plus forte, de nouveaux défis économiques et les évolutions technologiques à venir (avec notamment l’écoute de la radio via le net et la RNT), les radios doivent atteindre une taille critique importante, selon le groupe qui souhaite donc, après 18 mois de réflexion, passer le relais pour offrir un nouvel élan à Plus FM pour qu’elle puisse relever ces défis, et après réception de plusieurs offres, c’est vers le groupe VH Com que le choix s’est porté.

equipe
(crédit photo : twitter de HumanisActu)

Son gérant, Wilfired Tocqueville, à su ainsi convaincre avec ses équipes les dirigeants de la radio et du groupe Humanis, dont la volonté était d’offrir un avenir bénéfique pour le personnel, le maintien des studios à Blois et une implantation préservée dans le Loir-et-Cher, qui est très attachée à sa radio locale. Sweet FM à d’ores-et-déjà annoncé des décrochages locaux sur les 6 fréquences de Plus FM (qui deviendra “Sweet FM Centre”) pour suivre l’information locale qui sera réalisée par sept journalistes de Plus FM depuis les studios de Blois.

Pour le directeur de Plus FM, Pascal Gaultier, cette transition entre les 2 radios qu’il assure marque la fin d’une “aventure humaine”. Salarié du groupe Humanis depuis de longues années, il retournera à 100% au sein du groupe par la suite. Avec ce changement, la radio espère atteindre d’ici quatre à cinq ans la barre des 40 000 à 50 000 auditeurs dans le Loir-et-Cher.

Laisser un commentaire