Europe 1 retire les interviews matinales à Jean-Pierre Elkabbach

C’est la fin d’une institution… Après des audiences jugées décevantes, Europe 1 prépare de nouvelles modifications dans sa grille mise en place en septembre dernier. Parmi elles, la mise à l’écart de Jean-Pierre Elkabbach de l’interview politique de 8h20 qu’il assurait depuis 1987, sauf entre 1993 et 1996 ou il avait quitté la station pour diriger France Télévision.

A 79 ans, le journaliste, qui avait par ailleurs dirigé Europe 1 de 2005 à 2008, cessera donc ses interviews à partir du 2 janvier. Un choix de la station qui serait dû à sa prestation lors du troisième débat des primaires des Républicains, ou Bruno Le Maire avait remis à sa place Elkabbach en direct, en exigeant “davantage de respect” selon le Parisien. Il sera remplacé par Fabien Namias, qui dirigeait Europe 1 depuis 2013, et qui ne devrait plus s’occuper que de la rédaction.

Cependant, Jean-Pierre Elkabbach n’est pas viré d’Europe 1, et continuera d’assurer le “Grand Rendez-vous” politique du dimanche matin, et reprendra les interviews des matinales du week-end, assurées jusque-là par Wendy Bouchard, qui présente cette tranche matinale.

Il sera remplacé par Fabien Namias, qui dirigeait Europe 1 depuis 2013, et qui ne devrait plus s’occuper que de la rédaction. Un changement de poste après une période difficile sous sa direction : le départ de Laurent Ruquier et la difficulté de trouver un digne remplaçant pour les fins d’après-midi ; “Les pieds dans le plat” de Cyril Hanouna a été un échec, tout comme la nouvelle émission d’Alessandra Sublet en place depuis septembre, et qui peine à trouver son public face aux “Grosses Têtes” de RTL et à Charline Vanhoenacker sur France Inter.

Laisser un commentaire