Le SIRTI réclame les 3 nouvelles fréquences strasbourgeoises

SIRTI

Alors que le CSA doit attribuer dans les prochains mois 3 nouvelles autorisations sur la bande FM de Strasbourg, le SIRTI (Syndicat Interprofessionel des Radios et Télévisions Indépendantes) s’est exprimé à ce sujet, en fustigeant la “mainmise des grands groupes sur la bande FM”, et réclame ainsi ces 3 fréquences.

Mathieu Quétel, vice-président du SIRTI, explique qu'”il faut qu’il y ait une équité dans l’accès aux fréquences. De grosses masses de fréquences ont été attribuées à des groupes qui en avaient déja beaucoup : Lagardère, NRJ, RTL, Skyrock, RMC…”. Sur les 1600 fréquences attribuées récemment, les radios indépendantes n’en ont eu que 300. Le SIRTI s’oppose également à la préemption d’une de ces fréquences par Radio France pour Le Mouv’, estimant que “face à la rareté des fréquences, le groupe public doit gérer son parc de 6 fréquences, et fixer ses priorités”. Opposition également d’une préemption pour Skyrock et RMC, grandes absentes de la ville.

Est-ce que le CSA entendra donc le SIRTI ? Sachant que les radios locales indépendantes émettant déja en FM à Strasbourg sont Top Music, Est FM, Dreyeckland et Radio Liberté. Une quarantaine de dossier ont été déposés pour ces 3 fréquences, et le choix sera difficile. Il ne faut pas oublier aussi que la bande FM strasbourgeoise est également partagée avec l’Allemagne.

Pour remédier à cela, Philippe Gault, président du SIRTI, a affirmé qu’il n’y a qu’une solution : lancer au plus vite la radio numérique terrestre.

Source : Le Nouvel Observateur

Laisser un commentaire