Les radios musicales en lutte contre un amendement sur les quotas français

quotas(crédit image : Les Inrocks)

L’Assemblée Nationale à voté un amendement en commission pour une modification des quotas de chansons françaises, qui impose aux radios musicales de diffuser 35 à 60% de chansons françaises. Ainsi, les radios devraient trouver d’autres titres et artistes à diffuser pour remplir ces quotas, et ne plus pouvoir tourner avec une très courte quantité de titres, qui provoquent des rotations trop fortes et répétitives. En gros, les radios ne pourront plus diffuser un même titre (souvent très connu) autant de fois qu’elle le veulent dans une journée, ce qui permettrait de mieux mettre en avant un spectre plus large des productions françaises.

Une bonne nouvelle ? Pas pour les radios concernées qui ont très mal digéré cet amendement. Les radios des groupes RTL (Fun Radio, RTL2), NRJ (NRJ, Chérie FM, Nostalgie, Rire & Chansons), ainsi que les 129 radios locales des Indés Radio contestent, et dénoncent dans une tribune commune qui paraitra prochainement “une ingérence éditoriale intolérable et dictée par les seuls intérêts économiques des maisons de disques”, et demandent au gouvernement qu’une position ferme soit prise contre cette proposition.

Cette restriction empêcherait ainsi ces radios de continuer à diffuser les titres qui plaisent et que veulent leurs auditeurs, sachant que 83% des morceaux “made in France” ne sont pas chantés en Français, et donc non-intégrés aux quotas, essentiellement dans la scène électro et pop-rock.

Chacune de ces radios diffuseront très régulièrement ce jeudi sur leurs antennes un spot dénonçant cet amendement, et incitant les auditeurs à téléphoner au Premier Ministre.

Laisser un commentaire