RMC sur grandes ondes, c’est fini !

La grande histoire des grandes ondes continue de s’éteindre progressivement… RMC a coupé ce samedi après-midi son émetteur de Roumoules, le 216 kHz qu’elle occupe depuis de longues décennies de diffuse désormais plus rien.

Une décision que RMC avait en tête depuis quelques temps ; selon Challenges début mars, la station (propriété aujourd’hui du groupe Altice) réfléchissait déjà à abandonner la diffusion grandes ondes afin de faire des économies, l’émetteur coûtant 6 millions d’euros par an.

Après France Inter, et plus récemment Europe 1, la disparition de RMC renforce la mort annoncée des grandes ondes, face à la FM, l’écoute par internet, et bientôt le DAB+. Les grandes ondes , d’ailleurs, ne sont quasiment plus évoquées officiellement par ces radios depuis des années. (lors du rachat de RMC par NextRadio en 2001, le 216 kHz était souvent mentionné à l’antenne)  RTL est désormais la seule radio française encore présente. Mais pour combien de temps…

12 réflexions au sujet de “RMC sur grandes ondes, c’est fini !”

  1. Quand j’étais en vacances en Espagne de 1967 à 1976, à Benicassim, on écoutait Radio Monte Carlo en GO, c’était la belle époque je me rappelle que beaucoup de Français en vacances y compris les Belges et les Suisses écoutaient RMC sur les GO avec beaucoup de musique et des animateurs comme Jean Pierre Foucault et Léon, Carole Chabrier, Liliane Rose, Patrick Roy ,,,,,
    Répondre
  2. C’était l’époque de la vraie Radio Monte Carlo. Celle qui émet aujourd’hui sur la bande FM a bien le nom de RMC, mais c’est tout. C’est une « talk radio » parisienne, et rien de plus. Elle ne va pas du tout manquer aux Belges et aux Suisses.
    Répondre
  3. J’écoutais toujours Rmc sur les GO car ici (hameau de montagne) nous captons très mal la FM. Je me retourne vers l’ordi, surtout en podcast pour quelques émissions.
    Tant pis ou dommage ! ! !
    Répondre
    • : pour vous seul, probablement pas. Nous avons reçu des témoignages, d’autres auditeurs sont concernés.
      En fait, 6 millions d’euros, c’est pas grand chose pour le groupe Altice, en comparaison aux revenus qu’ils récoltent en ce moment avec l’audience de leur chaine BFM-TV, et de la fréquentation très importante de leur réseau SFR.
      Au lieu d’arrêter l’émetteur, ils auraient pu se contenter de réduire la puissance à 400 kW, ce qui n’aurait pas forcément eu un grande incidence sur le confort d’écoute.
      Répondre
  4. sur la route c’est la seule fréquence que l’on peut écouter, car en FM. il y a beaucoup
    de Km sans rien recevoir de ce fait je reste sur RTL. et même dans ville du CHER
    pas de FM ni à la télé pas de radio
    Répondre

Laisser un commentaire